Dechiremoi-artwork

« Déchire-moi si tu veux, mes yeux te trouvent dans la nuit, brulés de fièvre… » (Georges Bataille)

Un projet d’autoportraits depuis 2006.

– Mon image est instable, mon reflet se métamorphose. L’inévitable destruction du moi me reconstruit autre.

– Mais j’ai besoin de toi.

– Voici mon corps, unité dans les sensations de chair, je recherche à l’intérieur.

– Le corps est nu, mais il s’habille de matières. Retour aux origines, retour aux éléments de création, de la chair à l’eau, les tissus opaques et voiles transparents sont sur mon corps. Car je suis tout et je me transforme, l’univers vit en moi.

– L’intimité devient publique, le défi de l’instant exposé, ma vie est dans tes yeux.

– La photo de soi est la vie dans l’instant, la densité des sens.

– Reflet flou, l’image est perturbée, opaque. Le tourbillon des émotions furtives ne révèle que des fragments de son être.